Manger Bio peut parfois être difficile et coûteux, surtout pour les familles! Je voulais vous partager mon expérience avec mon jardin communautaire.

Savez-vous où plantez vos choux? Idéalement tous auraient un petit lopin de terre pour voir grandir ses légumes bio, mais ce n’est pas donné à tous d’avoir un jardin en ville, même une cour en ville! Qu’à cela ne tienne, c’est pour ça que la Ville de Montréal a créé les jardins communautaires au plus grand bonheur des jardiniers avertis comme aux débutants.

 

Le programme municipal des jardins communautaires a débuté en 1975. On compte 97 jardins communautaires. Depuis 2002, avec l’adoption de la loi 170 sur la réorganisation municipale, la gestion du programme est maintenant assumée par chacun des arrondissements.

Dix-huit arrondissements mettent à la disposition des citoyens, des parcelles de terre à des fins de jardinage. Dans certains arrondissements, un animateur horticole visite régulièrement le jardin afin de prodiguer des conseils aux jardiniers. Certains arrondissements offrent aussi des jardinets adaptés pour les personnes à mobilité réduite.

Voici le matériel fournit : terre, point d’eau, remise ou coffre à outils, tables clôtures, sable, de la peinture, des fleurs etc.

Les participants de chaque jardin communautaire élisent un comité qui prend bénévolement la responsabilité du jardin.

– Tiré de Ville de Montréal.qc.ca

 

Cela fait maintenant 3 ans que je fais partie de cette belle famille qu’est le jardin bio églantier situé au Parc Maisonneuve. Les deux premières années j’ai commencé avec des bacs surélevés pour me familiariser en douceur  avec le jardinage car ouf! Il y en a des choses à savoir et cette année pour la première fois j’ai mon petit lopin qui fait environ : 20 pieds par 20 pieds. Cette année : tomates, salade, bette à carde, chou frisé, piments, chou vert, choux de Bruxelles, rhubarbe et les fines herbes : thym, sauge, menthe, basilic et les carottes qui s’en viennent!

Pour seulement quelques dollars par année afin d’être membre, Il y a bien entendu les frais pour les semis aussi, ainsi que 10 heures de travaux communautaire pour l’été (il y a toujours un petit quelque chose à faire), qui doivent être accomplies par chaque participants afin de faire rouler ce magnifique jardin, et vous aurez la récompense de savourer ces beaux légumes bio sans compter le plaisir que vous aurez eu à les voir pousser et à en prendre soin.

Quelle belle initiative et quel beau partage communautaire!

Lyette Cousineau n.d.